NAVIGATION

Pourquoi faire du jeu de rôle ?

Manifeste

Petit manifeste personnel. Une liste non-exhaustive de raisons de faire du jeu de rôle, amenée à être mises à jour au fil de mes réflexions.

Parce que c’est social

Entre une balade et un apéro, avec des inconnus ou avec des amis de toujours, le jeu de rôle est un excellent prétexte pour créer des moments de partage et passer du temps ensemble sans avoir besoin de se justifier. Ça permet de réunir des gens qui appartiennent à des milieux totalement différents et de créer des communautés durables

Parce que c’est créatif

Des parties de jeux de rôles ont inspirés un nombre incalculable d’histoires, de musiques et de dessins. C’est une opportunité de créer en sachant que ça va être apprécié. C’est une motivation puissante, l’envie de poser des mots, des sons ou des images sur une idée pour la rendre un peu plus réel, pour créer un univers commun.

Parce que c’est des souvenirs

Les aventures que j’ai vécu avec mes joueurs continuent d’être le sujet de conversations plusieurs années après. Les souvenirs de partie plus que beaucoup d’autres sont tellement uniques et personnels qu’ils ont tendance à résister au temps et à faire de belles histoires à raconter aux copains.

Parce que c’est facile

Que ce soit pour être joueur ou meneur, tu n’as pas besoin d’être un expert. Tu n’as rien besoin de savoir faire et tu n’as besoin de rien de particulier. Avec les bonnes personnes, même une partie médiocre peut être un moment incroyable. Sans compter que les joueurs “débutants”, pour ce que ça signifie, sont souvent les meilleurs, parce que libre de tout préjugés.

Parce que ça nous ressemble

Chaque table à ses propres règles, crée son propre jeu, fait les choses à sa façon. Chaque joueur peut faire ce qu’il souhaite, devenir qui il veut et proposer des idées. Le jeu de rôle est un terrain d’expérimentation autant d’un point de vue personnel que de game design qui fait que chaque expérience qui y est vécue est unique.


Dernière modification le 14-11-2022

DERNIÈRES MODIFICATIONS

Dans la même section